Promos/Bons plans

PROMO sur les tissus illustrés

Du 19 au 29 novembre 2020, profitez de -50% sur les coupons de tissus en stock dès 3 coupons achetés sur la boutique (hors simili cuir). Pour cela, il vous faut mettre le code promo RELAX50.

De quoi personnaliser vos confections textiles!

A vos machines! 😉

A bientôt!

Evénements, Nouveautés sur nidillus.fr

« Le poids des étiquettes »: un livre jeunesse sur la confiance en soi face au harcèlement moral

Le 4 novembre dernier, la campagne de financement participatif Ulule s’est terminée avec succès. Grâce à vos précommandes, l’impression du livre « Le poids des étiquettes » a été entièrement financée, nous avons même pu rajouter dans vos colis un marque page et un autocollant. Merci encore de tout coeur pour nous avoir soutenues, Sandrine et moi, dans cette aventure! 😀

Après plusieurs relectures, j’ai préparé les fichiers pour l’imprimeur et les livres sont partis en fabrication. Sandrine a regroupé vos noms, adresses, packs choisis, dédicaces… un gros travail indispensable.

Certaines d’entre vous ont raté la campagne et souhaiteraient avoir le livre pour l’offrir comme cadeau de Noël. J’ai donc rajouter des packs différents sur la boutique nidillus.fr/catégorie MES LIVRES JEUNESSE. Jusqu’au 4 décembre, ces packs sont en précommande puisque les livres ne sont pas encore reçus. Ce ne sont pas les même packs, il n’y aura pas votre nom dedans, ni de fonds d’écran… mais je les ai adaptés.

Ils seront expédiés après ceux de la campagne Ulule.

Vous pourrez également retrouver ces packs sur la boutique de l’éditrice Sandrine Corre.

Quelques écoles ont déjà commandé le livre et nous préparons la fiche pédagogique afin qu’elle soit disponible également sur nos sites en téléchargement.

Après réception des livres, je proposerai également sur ma boutique les livres seuls, mon journal de bord pourra donc être commandé de façon indépendante pour ceux qui souhaiteraient l’acquérir après le livre » le poids des étiquettes ».

Pour celles qui me suivent et qui font de la couture, quelques exemplaires de coupons de tissu avec l’illustration des héros seront imprimés et mis en vente sur la boutique. Ils seront disponibles en petite quantité en stock début décembre ou lors des précommandes 2021. Vous pourrez ainsi confectionner un coussin qui accompagnera le livre.

Le livre « Le poids des étiquettes » sera proposé aux écoles avec la fiche pédagogique pour cycle 2 prochainement. Nous ne manquons pas d’idées pour développer son utilisation et sensibiliser les jeunes enfants au harcèlement moral et notamment au harcèlement scolaire dès l’école primaire.

Les moqueries lancées par certains enfants sur d’autres cachent aussi une souffrance, une différence, un non-dit, une colère, un besoin de se faire entendre ou remarquer. Et la souffrance d’une victime reste parfois cachée aux yeux des adultes (maîtresse, parents, amis). Ce livre est là pour engager la conversation, pour mettre des mots sur ce problème de harcèlement. Que l’on soit victime, harceleur ou juste témoin de ce problème à l’école.

A travers cette histoire un peu « magique », la sensibilisation commencera en douceur…

Merci à tous pour votre soutien et n’hésitez-pas à en parler autour de vous! 🙂

A bientôt.

Stéphanie

Concours

Concours pour gagner le livre « Le poids des étiquettes »

Bonjour,

Pour inaugurer la sortie du livre jeunesse « Le poids des étiquettes » que j’ai écrit et illustré, Sandrine Corre, l’éditrice, et moi-même lançons un concours de 4 jours sur la page facebook de Nidillus.

Nous vous proposons de gagner le livre en avant-première sachant qu’il est actuellement en précommande sur ulule.com/lesetiquettes . Il sera imprimé début novembre de façon certaine. Donc, si vous cherchez un cadeau de Noël pour un enfant, n’hésitez pas! 🙂

Cette histoire parle de confiance en soi face au harcèlement. A travers la métaphore des étiquettes, elle se veut bienveillante, avec un zeste de magie. Elle emmènera le petit lecteur vers un monde où les mots ont plus de force qu’il n’y paraît.

Petit résumé du livre :
Les mauvaises langues s’acharnent contre Antoine. Leurs vilains mots lui collent à la peau et le rendent malheureux.
Mais Rosaline semble avoir un secret pour ne pas être touchée.
Voudra-t-elle le partager avec lui ?

Le concours aura lieu du 18-10-2020 au 21-10-2020 inclus sur la page facebook de Nidillus.

REGLEMENT:

1- PARTICIPANTS :

Ce jeu gratuit sans obligation d’achat, se déroulant du dimanche 18 octobre 2020 à 09h00 au mercredi 21 octobre 2020 23h59 SUR la page FACEBOOK de Nidillus, est exclusivement ouvert aux personnes majeures ou mineures et résidents dans la zone Europe.

Sont exclues du jeu les personnes ne répondant pas aux conditions ci-dessus.

Il n’est autorisé qu’une seule participation par personne (même nom, même adresse). La participation au jeu implique l’entière acceptation du présent règlement.

2- MODALITÉS DE PARTICIPATION :

Pour participer, il vous suffit de :

1) Visiter la page Facebook de Nidillus et s’y abonner ou liker la page ET visiter la page facebook de Sandrine Corre et s’y abonner ou la liker.

2) Ecrire un commentaire, sur la publication énonçant ce jeu SUR LA PAGE FACEBOOK DE NIDILLUS.

3) Partager la publication de Nidillus en mode Public.

4) le gagnant sera tiré au sort parmi les commentaires dans les 24h suivant la fin du concours. Stef leur demandera de la contacter par message privé pour pouvoir récupérer ses coordonnées afin de leur envoyer leur gain dès que le livre sera imprimé (vers fin novembre 2020). (Si un gagnant ne se manifeste pas dans les 14 jours suivant la date de l’annonce de son gain, Stéphanie Carémoli se réserve le droit de remettre leurs gains en jeu).

N’hésitez pas à partager la publication du jeu!

3- LES GAINS :
– 1 livre jeunesse « Le poids des étiquettes » 40 pages.

Ce concours n’est pas organisé par Facebook.

Bonne chance!

Evénements

Marché aux tissus de Lorient – Retour d’expérience

Il y a une semaine, je partais pour la Bretagne avec mon stock de coupons illustrés .

Direction Lorient pour exposer au marché aux tissus et loisirs créatifs dans le parc des Expositions de Lanester.

Le réveil devait sonner à 5h50. Ayant de la famille pas loin, je dormais là-bas. Ma mère m’a rejoint avec envie pour participer à l’aventure. Bon.. on a pris l’apéro, et comme je n’aime pas l’alcool, sauf cuit hi hi, j’ai bu ce qu’il y avait, et en toute conscience en plus… : une boisson MyTea… mauvaise idée… 3 verres c’était de trop, mais quand on est bien et qu’on papote…

Ce qui devait arriver… arriva… ça plus un peu de stress, ça a donné une nuit blanche COMPLETE! Je n’étais franchement pas fraîche! Moi qui avait révisé mes tables de multiplication la veille, à 11h du matin le lendemain, j’étais dans le gaz en mathématique… merci la calculette!

Heureusement, c’était un vrai plaisir de vous rencontrer et malgré les masques, on sentait bien la bonne humeur et l’enthousiasme partagés sur le stand.

Revenons au petit matin, à 6h45 donc, nous avons découvert nos emplacements, revu des visages d’exposants déjà croisés dans le précédent marché de Cholet et j’ai eu le plaisir de découvrir que mon amie Marina de Millie Tissus avait son stand à côté du mien. J’avais l’impression d’être à l’école 😀

Bref, installation des tables, des nappes… et en changeant la composition des tables, oups, il me manquait un bout de nappe! Au secours Marina! Elle m’a offert gentiment du tissu blanc pour combler les vides et c’était bon!

Clairement, j’étais en retard, trop de coupons à étaler, il me manquait bien une table pour être à l’aise.. 9h30 est arrivé, les premières et premiers clients entraient dans la salle…

La journée s’est très bien passée, j’ai pu papoter un peu avec vous, rencontrer des clientes que je connaissais déjà de nom, voir vos jolies créations, discuter un peu de vos projets, vos besoins, votre expérience en couture… ça c’était vraiment ce qui m’a plu dans le marché!

Ma maman s’est bien débrouillée, et a été d’une grande aide par moment car il y avait du monde. On a rigolé parfois sur les calculs car elle aussi avait très mal dormi la veille. Merci la 2eme calculette! 😀

J’ai pu discuter avec vous du simili cuir et voir vos réactions, il vous a bien plu! Je vais pouvoir en réimprimer!

La journée s’est terminée, nous étions bien fatiguées mais ravies de l’avoir fait!

Contrairement à nous, nos amis exposants sont repartis dans leur région, ils avaient encore plusieurs heures de route après avoir remballé leur marchandise (4h pour Millie Tissus par exemple).

J’ai profité de ma famille et je suis repartie le lendemain sur la route. J’avais un grand sentiment de liberté et « d’aventure ».

Merci à toutes celles qui ont pu venir me voir! Je le referai avec plaisir à Lorient selon la date. J’ai aussi envie de tester un de ces jours Poitiers… peut-être l’année prochaine!

A bientôt!!

Tutoriels de couture, Tutoriels de Déco DIY

Tuto: Imperméabiliser un tissu illustré avec de l’Odicoat

Aujourd’hui, je poste le tuto de Mathilde C. , une amie aux doigts de fée. Elle vous montre comment imperméabiliser les coupons illustrés avec de l’Odicoat. Certaines d’entre vous le font déjà mais d’autres ne connaissent pas… Encore merci à Mathilde pour ce partage ! 🙂

Bonjour !

Aujourd’hui j’ai enduit un coupon Nidillus avec de l’Odicoat.

L’Odicoat, qu’est-ce que c’est ? Eh bien, c’est un produit magique qui transforme n’importe quel tissu en tissu enduit (magique, je vous dis !). Très pratique parce que, très souvent, les tissus sur lesquels on craque ne sont pas disponibles en version enduite… Donc avec l’Odicoat, plus de restrictions dans le choix des tissus ! Je ne l’utiliserai quand même pas pour des projets qui nécessitent une grande quantité de tissu mais en revanche, pour de petits projets (trousses, tabliers, petits sacs, etc), c’est parfait !

Ce petit pot de « pâte » blanche est fourni avec une carte qui va servir à étaler le produit sur le tissu. Pas de panique si vous n’avez pas eu la carte avec : une vieille carte de fidélité quelconque ou un pinceau tout simple (mais propre, hein 😉) feront tout aussi bien l’affaire.

Allez, c’est parti !

Pour ce petit tuto, j’ai choisi le coupon Nidillus « chat noir au parapluie » :

Je me suis installée sur un tapis de découpe classique. Attention: sur le mode d’emploi, il est indiqué « Placer le tissu sur une surface plastifiée afin qu’il ne colle pas sur le support »… La première fois que j’ai utilisé de l’Odicoat, je n’ai donc pas eu de meilleure idée que de placer du film plastique (spécial micro-ondes) sur un set de bricolage des enfants et d’enduire mon tissu dessus. Un conseil, ne le faites pas, cette idée était désastreuse : mon coupon de tissu est resté collé au film plastique et ça a été une galère pas possible pour réussir à l’enlever. D’ailleurs, je n’ai pas réussi à tout enlever et j’ai cousu ma trousse de toilette avec quelques lambeaux de plastique résiduels sur l’envers du tissu…

Bref… depuis, je me mets sur un tapis de découpe et je vérifie régulièrement que mon tissu ne reste pas collé au support (eh oui, ma première expérience m’a quelque peu traumatisée ^-^).

Ensuite, je prends de la pâte dans le pot à l’aide de la carte et je la mets sur le coupon :

(j’en ai peut-être un peu trop mis ^-^ )

Et ensuite, j’étale verticalement, puis horizontalement.

Et je continue ainsi jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte sur la carte, en faisant attention à bien couvrir uniformément l’intégralité du coupon et à ne pas laisser de « traits » blancs.

Sur le mode d’emploi, il est indiqué de laisser sécher 20 minutes avant de repasser (éventuellement) une ou deux autres couches pour avoir un aspect plus « toile cirée ». J’attends en général plus longtemps que ça parce qu’au bout de 20 minutes, il est rare que ce soit sec.

Vient ensuite le moment du repassage. Je place un papier cuisson sur le coupon et je repasse avec un fer chaud et sans vapeur. Et même si l’Odicoat est soi-disant « sans solvant – sans odeur », je trouve que ça ne sent pas terrible quand même à cette étape-là… et je préfère ne pas trop mettre mon nez dessus et bien aérer la pièce.

Et voilà, c’est terminé : une fois repassé, le tissu peut être cousu et lavé à 30°C.

A vous de jouer 😉

Mathilde C.

Evénements, Nouveautés sur nidillus.fr

Coupons illustrés au marché aux tissus et loisirs créatifs de Lorient – Dimanche 11 octobre 2020.

Après le marché de Cholet le 7 mars dernier, je prépare mon stand pour mon 2ème marché !

Il aura lieu au Parc des expositions de Lorient le dimanche 11 octobre de 9h30 à 17h.

L’entrée sera gratuite ! Celui-ci est organisé par Tisséade.

Pour celles qui pourront venir me voir, je vous ai réservé quelques surprises. Bien sûr tout le stock sera ensuite remis en ligne sur la boutique !

Sur mon stand, vous trouverez du polycoton 280gr, du minky formats carrés mais aussi format snood et écharpes avec quelques modèles dont la kokeshi sur fond rouge… je trouve le rendu des couleurs magnifique. Il y aura aussi les nouveaux lutins de Bretagne dessinés pour l’occasion.

Nouveautés au sujet des tissus, j’aurais du velours ras pour vos coussins, des coupons pour Halloween, et en édition très limitée… des coupons illustrés sur simili en format pochette (2 faces).

Voilou. Il faut encore que je découpe et prépare tout ça et ça sera avec plaisir que je viendrai vous retrouver là-bas! 🙂

INFOS PRATIQUES:

Parc des Exposition de Lorient

286 Rue Rouget de Lisle, 56600 Lanester

Entrée gratuite.

Systèmes de paiement sur le stand: Espèces et CB.

Gestes barrières dans le bâtiment (gel hydroalcoolique, masque et distance de 1m).

A très bientôt en Bretagne! 😀

Evénements

Création d’un album jeunesse sur le harcèlement et autres projets en cours

Coucou,

J’ai décidé aujourd’hui de prendre un peu de temps pour vous parler de tous mes projets en cours. La fin de l’année pour moi c’est un peu la course mais j’ai un énorme plaisir à tous les réaliser. J’espère qu’ils vous plairont !

Aujourd’hui, je vais surtout vous parler du projet sur lequel je travaille depuis fin 2019. L’année dernière, j’ai décidé d’écrire et d’illustrer un livre jeunesse contre le harcèlement moral. Parce que j’avais des choses à dire et que ce thème m’a particulièrement touchée dans ma vie … (même si il y en a eu d’autres …).

Le livre s’appelle « Le poids des étiquettes » (Album jeunesse de 40 pages).

C’est une histoire que j’ai mis une semaine à écrire en octobre 2019, elle m’est venue comme ça, après avoir discuté avec une copine. Sa fille était asticotée régulièrement par les autres enfants en maternelle. Tout cela parce qu’elle avait des lunettes très grossissantes, à cause de ses problèmes de vue. La maman en était peinée, sa fille ne le vivait pas bien. Les enfants n’acceptent pas facilement les différences. Pourtant nous en sommes tous dotés à plusieurs niveaux.

UN LIVRE SUR LA CONFIANCE EN SOI

Le livre parle de la confiance en soi. Parce que c’est véritablement important d’avoir confiance en soi (sans excès non plus). Grâce à elle, on va de l’avant. On se sent aussi moins passif et victime face aux autres.

Quand on est enfant, on ne sait pas encore qui on est, et on est vite influencé ou démoralisé par les mots blessants.

Ce sujet me tenait à coeur, j’ai donc travaillé dessus et demandé des conseils aux professionnels du livre, à des maîtresses, des mamans… il y a eu des modifications et plusieurs intervenants pour améliorer l’histoire.

LE RESUME

Les mauvaises langues s’acharnent contre Antoine.
Leurs vilains mots lui collent à la peau et le rendent malheureux.
Mais Rosaline semble avoir un secret pour ne pas être touchée.
Voudra-t-elle le partager avec lui ?

UN SUPPORT POUR PARLER DU HARCELEMENT MORAL

C’est un album jeunesse pour les 6-8 ans mais bien sûr, il est possible de le lire avec les plus jeunes (5 ans) et je ne doute pas que les enfants seront tentés de le lire au moins jusqu’à leurs 10 ans. En travaillant sur ce thème, j’ai d’ailleurs appris que le taux de harcèlement est un peu plus élevé en primaire qu’au collège …

Les plus jeunes pourront lire le livre avec leurs parents et en discuter ensemble, qu’ils soient victimes, témoins ou même agresseurs de façon involontaire ou pas.

LA MAISON D’ÉDITION

Pour ce livre, j’ai eu l’opportunité de travailler avec une petite maison d’édition (Editions Présence) dirigée par Sandrine Corre, auteure, je l’ai connu par le biais d’une cliente sur ma boutique de tissus illustrés. Nous avions sympathisé à l’époque, et surtout nous avons les même valeurs… et le même humour! Ce fut l’occasion pour moi d’être publiée à compte d’éditeur. Sandrine a eu le coup de cœur pour le livre, il a résonné en elle, comme en certaines de mes amies … il a fait ressortir des souvenirs enfouis de l’enfance. Elle a pu m’apporter ses conseils et nous nous sommes encouragées mutuellement sur ce projet. Elle souhaitait que « Le poids des étiquettes » soit adapté également aux dyslexiques. Je trouve que c’est une super idée ! Ce projet, c’est notre bébé 🙂

COMMENT SE LE PROCURER

Nous allons, dans un premier temps, lancer des précommandes du livre sur la plateforme Ulule. Vous pourrez ainsi bénéficier d’avantages et produits exclusifs via cette précommande. Elle permettra aussi de financer plus facilement l’impression du livre pour ainsi le proposer plus largement aux écoles, aux librairies et sur nos boutiques respectives.

Les précommandes auront lieu en octobre pour une livraison avant Noël. Donc si vous cherchez une idée de cadeaux, n’hésitez pas à y participer !

LE LIVRET BONUS « JOURNAL DE BORDS » ET LES EXTRAS LORS DE LA PRÉCOMMANDE ULULE :

Le livre « Le poids des étiquettes » sera accompagné de divers contreparties au choix sur la plateforme Ulule. Il y aura notamment le livret « Journal de bord » de 24 pages où je raconte en croquis comment tout a commencé, de mes 3 ans avec mes crayons à la sortie de ce livre. Des réponses par exemple à la question « Pourquoi l’idée de ce thème? » avec mon vécu à ce sujet étant petite, quelques croquis, le avant/après de la mise en couleur de certaines pages, quelques page de coloriage, les secrets du livre (pourquoi le héros s’appelle Antoine ? Qui a participé au livre ? Les anecdotes…) . Alors oui, vous allez en apprendre un peu plus sur ma vie. Je ne suis pas très bavarde à ce sujet sur le net mais pour une fois, je me suis lâchée, je partage ! 🙂

Ce livret bonus aura pour titre « Mon journal de bord : Les étapes de la création du livre» .

Il se veut un peu décalé, dans un style un peu manga niveau croquis et avec des explications qui intéresseront je pense les enfants dès 7 ans, les ados et les adultes. Ca donnera peut-être envie aux enfants de créer leur livre plus tard… rien de très technique, comme son nom l’indique c’est une sorte de journal de bord, un peu intime, avec des petits bonus.

Il y aura également des cartes de vœux, et probablement des marque-pages, les livres pourront être dédicacés, votre nom apparaîtra dedans dans les remerciements dès l’achat du livre seul sur Ulule, et nous sommes en train de discuter sur les possibilités de mettre des coupons de tissu pour avoir des coussins ou personnages coussins sur certaines contreparties… mais il y a fort à parier que j’aurai l’envie d’en mettre sur ma boutique nidillus.fr par la suite …

Je posterai le lien pour les précommandes ici et sur la page Facebook dès que le projet sera en ligne sur Ulule.com.

ET AUTRES PROJETS EN COURS

Et en quelques lignes, mais j’y reviendrai la semaine prochaine, mes autres projets en cours pour cette fin d’année sont la préparation de mon stand sur le marché aux Tissus et Loisirs créatifs de Lorient. Ça se passera le dimanche 11 octobre prochain, (je vous en parle plus précisément très prochainement avec ce que j’y amènerai) et un autre livret/CD en cours de réalisation avec les Voix Nomades…

Voilà, ce sont mes 3 gros projets sans compter les précommandes, les colis et mes autres petits travaux d’affiche de théâtre et de logo en parallèle…

Mes nuits sont courtes mais je suis heureuse comme tout de pouvoir réaliser tous ces magnifiques projets. J’espère qu’ils vous feront rêver vous et vos enfants. J’espère qu’ils apporteront, du bonheur, du rire, de la réflexion et de l’émerveillement dans vos vies… J’espère qu’ils toucheront vos cœurs ! Tout est dit ! 🙂

A bientôt !

Stéphanie

Evénements

Coupons gabarits spéciaux pour le sac Emy de Dodynette – Tuto de la découpe

Il y a quelque temps, Aurélia alias Yaya Lamiss, une cliente, m’a demandé si je pouvais adapter un de mes coupons pour l’insérer dans le patron de Dodynette du sac Emy. Une jolie création que vous avez peut-être vu passer sur le net et qui laisse plein de possibilités pour mélanger les tissus.

J’ai donc accepté de lui créer le coupon « Le Paresseux » avec un gabarit spécial pour ce sac en recentrant le visuel de telle sorte qu’il s’adapte à la partie triangulaire du sac.

Aurélia m’a envoyé des photos de ses créations et après accord de Dodynette, je peux vous le proposer également sur ma boutique de tissus illustrés.

Aurélia a gentiment accepté de faire un petit tuto technique pour vous montrer comment positionner et découper le coupon pour la confection du sac.

Je précise qu’il s’agit du patron du sac Emy, en taille 2 sur cette exemple, forme arrondie (version classique). (Taille 3 disponible sur demande).

(Possibilité d’imperméabiliser le coupon au préalable avec de l’Odicoat par exemple).

1/ Matériel nécessaire: Ciseaux, feutre marqueur, feuille plastique (type protège-cahier), un stylo effaçable ou une craie, le patron du sac Emy disponible ici, le coupon Nidillus « gabarit spécial«  (coupon en stock sur la boutique ou sinon vérifier dans la catégorie précommande lorsque celle-ci est ouverte).

materiel sac emy dodynette tuto-1

2/ Superposer la feuille plastique sur le patron, la fixer avec des pinces et dessiner les contours au marqueur.

Tracer la ligne pointillée du milieu, elle servira de repère.

Découper ensuite le patron « plastique » sur le bord extérieur du trait.

materiel sac emy dodynette tuto-2materiel sac emy dodynette tuto-3materiel sac emy dodynette tuto-4

3/ Positionner le patron « plastique » sur le coupon et le centrer. Penser aux marges de couture de 1 cm (incluses dans la forme du patron).

materiel sac emy dodynette tuto-5

4/ Dessiner le contour et découper.

materiel sac emy dodynette tuto-6materiel sac emy dodynette tuto-7materiel sac emy dodynette tuto-8

Et voilà, votre coupon de tissu illustré est prêt pour la confection!

Le bord blanc à gauche du visuel sera caché dans la couture.

IMG_20200812_205236

 

Deux coupons ont été créés pour ce gabarit, le paresseux mais aussi le Toucan!

Merci à Aurélia pour l’idée, pour ce petit tuto technique et à Dodynette d’avoir accepté que je commercialise ces deux illustrations pour le gabarit de son sac! 🙂

A vous de créer maintenant!

yaya coupon illustre toucan sac emy dodynette nidillus 72

 

 

Concours

Concours Nidillus avec Millie Tissus

Bonjour,

jeu millie tissus

Voici un nouveau concours en partenariat avec la mercerie Millie Tissus. J’ai rencontré Marina, la dirigeante, lors du marché aux tissus de Cholet et c’est donc avec plaisir que nous nous sommes associées pour vous faire gagner du tissu.

Nous vous proposons ensemble de gagner un coupon illustré « Le paresseux » de Nidillus en 35x35cm et un de ses tissus, le tissu Rami uni couleur Lie de Vin (un bordeau/violet) en 40x138cm. De quoi faire, selon vos envies, un coussin, un tote bag ou un autre de vos projets de couture.

Le concours aura lieu du 28-05-2020 au 04-06-2020 inclus sur la page facebook de Nidillus.

REGLEMENT:

1- PARTICIPANTS :

Ce jeu gratuit sans obligation d’achat, se déroulant du jeudi 28 mai 2020 à 09h50 au jeudi 4 juin 2020 23h59 SUR la page FACEBOOK de Nidillus, est exclusivement ouvert aux personnes majeures ou mineures et résidents dans la zone Europe.

Sont exclues du jeu les personnes ne répondant pas aux conditions ci-dessus.

Il n’est autorisé qu’une seule participation par personne (même nom, même adresse). La participation au jeu implique l’entière acceptation du présent règlement.

2- MODALITÉS DE PARTICIPATION :

Pour participer, il vous suffit de :

1) Visiter la page Facebook de Nidillus et son site, et si possible liker la page ET visiter le site de Millie Tissus et si possible Liker sa page Facebook.

2) Ecrire en commentaire, sur la publication énonçant ce jeu SUR LA PAGE FACEBOOK DE NIDILLUS , votre tissu Nidillus préféré vu sur le site nidillus.fr + votre tissu préféré vu sur le site de Millie Tissus .

3) Partager la publication de Nidillus en mode Public.

4) le gagnant sera tiré au sort parmi les commentaires dans les 24h suivant la fin du concours. Stef leur demandera de la contacter par message privé pour pouvoir récupérer ses coordonnées afin de leur envoyer leur gain. (Si un gagnant ne se manifeste pas dans les 14 jours suivant la date de l’annonce de son gain, Stéphanie Carémoli et Millie Tissus se réserve le droit de remettre leurs gains en jeu).

N’hésitez pas à partager la publication du jeu! Le participant doit remplir totalement les règles du concours pour que sa participation soit validée.

3- LES GAINS :

– 1 coupon Nidillus « Le Paresseux » en polycoton 280gr 35x35cm.

– 1 tissu Ramie uni couleur Lie de Vin 40 x 148 cm, 245gr.

coupon paresseux 72 nidillustissu-ramie-uni-x10cm-lie-de-vin-millie tissus

Ce concours n’est pas organisé par Facebook.

Bonne chance!

Interview/Entretien

Portrait et interview de Dodynette

Aujourd’hui, je vous présente une 3eme interview d’une personne étonnante que j’ai rencontrée.

Il s’agit cette fois de l’une de mes partenaires, Dodynette!

Beaucoup d’entre vous la connaissiez probablement même avant Nidillus.

Dodynette est une créatrice de patrons et désormais blogueuse influenceuse couture avec plus de 3 millions sept cent mille visites sur son blog Très active sur les réseaux sociaux, elle compte plus de 68 000 personnes qui la suivent sur Facebook, et plus de 18 000 personnes sur Instagram. Une vraie référence dans le monde de la couture.

Depuis janvier 2018, le début de notre partenariat, ces chiffres n’ont cessé d’augmenter, et pourtant, elle reste fidèle à elle-même…

Zoom sur une maman entrepreneuse qui a réussi à atteindre ses rêves et vivre de sa passion. Sa devise : «Je suis comme vous… une fan de couture !».

fbt

PORTRAIT

Elodie a commencé la couture très tardivement d’abord en créant des accessoires bébés pour ses enfants puis pour d’autres mamans. Les début de son activité furent en parallèle de son congé parental (métier de professionnelle de la petite enfance). Elle cousait pendant les siestes de sa fille, ne prenant aucune pause dans la journée.

Son blog, qu’elle alimentait de trucs et astuces en couture a pris de l’ampleur face à l’engouement de cette activité.

Ne pouvant plus répondre aux nombreuses demandes de confections personnalisées par manque de temps, elle a choisi de proposer ses patrons à la vente sur sa boutique en ligne et de transmettre son savoir via son blog et sa chaîne youtube.

C’est ainsi que depuis 2017, elle accompagne les débutantes et fait naître une nouvelle passion chez les personnes qui se sentaient parfois même incapables de coudre un ourlet avant.

Depuis l’année dernière, Dodynette propose également des ateliers de cours de couture sur des salons événementiels aux quatre coins de la France et en Belgique.

Vous trouverez d’autres articles concernant son parcours ici.

RENCONTRE

En ce qui me concerne, c’est fin 2018 que nous nous sommes rencontrées en chair et en os lors du Salon Créations et Savoir-Faire à Paris. J’avais d’ailleurs écrit un article à ce sujet.

Nous avions collaboré auparavant sur un tuto de sac pour le magazine Idées à Faire (que je vous recommande), et j’avais pu constater sa gentillesse, sa rapidité au travail et son professionnalisme.

Si il y a bien une chose qui la caractérise c’est son sens du partage et sa simplicité.

Elodie m’a tout de suite mise à l’aise et fait rencontrer ses autres partenaires qui étaient sur le salon. Une réelle envie de partager, de connecter les gens autour d’elle pour s’entraider les uns les autres. Et cela sans rien demander en retour. J’ai été très touchée par la beauté du geste.

Comment dire… je sors d’un milieu où je travaillais pour des grandes marques et institutions parisiennes. Il m’est arrivée souvent de côtoyer des milieux (pas tous heureusement) où la concurrence et la subordination étaient exacerbées… On n’était pas loin du film « Le diable s’habille en Prada », et je vous assure que ce film n’est pas exagéré…

Donc loin, trèèèèss loin de mes propres valeurs de simplicité et d’humour…

Bref, j’ai retrouvé les valeurs qui me tiennent à cœur avec le monde de la couture et des clientes adorables qui sont reconnaissantes et dont je suis reconnaissante également.

Dodynette fait partie de ces gens qui m’ont touchée par son esprit positif et généreux.

Aujourd’hui, je vous parle d’elle car c’est l’exemple même qu’une personne comme vous et moi peut arriver à atteindre ses rêves et vivre de sa passion en gardant ses valeurs.

Et maintenant place à l’interview de cette femme qui a su monter son entreprise, la faire évoluer et grandir avec passion, mais pas seulement….

44711435_985621418287762_1399436595842300235_n

QUESTIONS/REPONSES AVEC LA CREATRICE DODYNETTE

1/ Depuis combien de temps couds-tu ?

Je couds depuis bientôt 6 ans (que le temps passe vite !). J’ai commencé enceinte de ma fille à environ 1 mois de grossesse.

2/ A quel moment as-tu décidé que la couture deviendrait ton nouveau métier ?

Je ne l’ai pas réellement décidé, c’est un choix qui s’est imposé par lui-même.

J’ai monté mon statut de micro-entrepreneuse pour pouvoir répondre à la demande des personnes qui souhaitaient passer des commandes de créations textiles tout en étant dans un cadre légal.

Puis 3 ans plus tard, le blog est arrivé. Cette nouvelle aventure m’a emportée plus que de raison. Plus les gens aimaient les tutos, plus j’avais d’envies et d’idées. Je me suis laissée porter par cette énergie créative cousant du matin au soir.

Puis le jour de reprendre mon travail « classique » est arrivé.

Ayant vécu une « véritable épreuve » quelques mois auparavant, je n’ai pas réussi à reprendre le cours de mon ancienne vie.

J’ai eu besoin d’écrire de nouvelles choses, et de continuer cette formidable lancée.

Je me suis dit que la vie est trop courte et qu’il était temps de faire ce dont j’avais vraiment envie.

J’avais beaucoup de chance d’avoir tous ces retours positifs et je me suis « jetée dans le grand bain » vers l’inconnu sans filets.

Le blog est désormais mon travail.

Quand on y pense, il n’est pas si éloigné de ma formation de base.

J’ai été formée à la pédagogie et à la valorisation des compétences de chacun. J’exerce juste mon métier dans l’univers de la couture auprès de cousettes passionnées ^^ !

12417969_558025754358135_4097427945678397958_n

3/ Quels traits de caractère te donne-t-on dans ton entourage proche ?

Je suis une passionnée !

Je ne suis pas quelqu’un de nuancée. Chez moi tout est noir ou blanc. Quand j’aime quelque chose, je m’y investis plus que de raison. La couture a pris cette place.

On dit aussi que je suis quelqu’un d’empathique, de droit et sincère.

RET_IMG_5352_dodynette72

4/ Il y a 10 ans, où te voyais-tu et aurais-tu cru possible de devenir influenceuse ?

Alors là, je dois avouer que je ne savais même pas ce que c’était !

Je ne connaissais pas ce terme , j’étais au milieu des couches et des biberons en crèche.

5/J’imagine que tu consacres de nombreuses heures de travail à ton entreprise. Tu dois être polyvalente. Peux-tu nous en parler et y a-t-il des domaines où tu as pu déléguer un peu ta charge de travail ?

De nombreuses heures… je dirais plutôt qu’il y a en faite peu d’heures où je ne travaille pas.

Mes journées sont bien remplies quand mes enfants sont à l’école.

Et si je devais vous avouer quelque chose : parfois je travaille le matin de 6h à 7h avant de les réveiller (mais chut ne le dites à personne).

La polyvalence c’est compliqué. J’imaginais que je passerais beaucoup de temps à coudre. Ce n’est pas vraiment le cas : tout l’à-côté représente 80% de mon temps de travail.

Pour ma charge de travail j’ai appris à m’organiser, il y encore des jours ou c’est difficile : je n’ai que deux bras et je reporte ces choses au lendemain quand je me rends compte que « ça ne passera pas » dans le temps imparti.

J’ai aussi beaucoup d’aide de la part de mon mari et de mon équipe de testeuses dans la gestion et la modération de mes groupes Facebook.

J’en gère 4 en plus de ma page facebook, du blog, d’instagram, de mon travail sur les patrons.

L’un d’entre eux regroupe plus de 30 000 membres et nous approuvons une centaine de publications par jour !

6/Quel est ton plus beau souvenir ou ta plus grande surprise dans l’aventure Dodynette ?

Ma plus grande surprise c’est de découvrir tous ces gens qui se déplacent sur les salons pour me rencontrer.

Je suis toujours très étonnée de les voir venir vers moi avec le sourire et le plaisir d’être là tout simplement. J’ai commencé cette aventure toute seule sous ma machine. Désormais, il y a parfois plus de 3 000 000 de personnes avec moi quand je couds 😉

J’essaie de ne pas me piquer les doigts… ça se passe relativement bien ^^.

7/Quelle fut la plus grande difficulté d’entrepreneuse à laquelle tu as dû faire face ? Quelles solutions as-tu mises en place ?

Ma plus grande difficulté a été de continuer à croire en mon projet quand il ne me permettait pas encore d’en vivre.

Certains mois ce que j’encaissais était très limité et je devais travailler encore et encore pour pouvoir me rémunérer (un peu) sans compter mes heures.

Parfois j’ai travaillé la nuit, en vacances, les jours importants. Mais je n’avais pas d’autre choix si je voulais pouvoir faire avancer mon projet.

La solution a été les encouragements et le soutien de mon mari. S’il n’avait pas été là, je ne me serais jamais lancée.

IMG_9425 RET72

8/Quels sont tes nouveaux projets ? Comment voudrais-tu faire encore évoluer ton entreprise ?

Mon futur projet est de changer de statut. Je voudrais monter une SARL avec mon conjoint et que DODYNETTE devienne une entreprise à part entière.

J’aimerais également proposer mes patrons en version papier mais en l’état actuel des choses ce n’est pas encore possible puisqu’en micro-entreprise on ne peut déduire aucun frais. L’impression de modèles à plusieurs centaines d’exemplaires est un réel investissement (et une prise de risque aussi).

9/ Peux-tu nous dire combien tu as de partenaires et ce que ce réseau permet d’accomplir ensemble ?

Je ne saurais pas les compter ! Ils sont très nombreux et je les remercie chaque jour de leur confiance.

Ce réseau me permet de proposer de très beaux projets à mes lectrices : des concours, des codes promos, des défis, des idées à coudre mais également de m’aider au quotidien dans mon élaboration créative.

10/ Qu’as-tu envie de dire à ta TEAM* Dodynette à l’heure d’aujourd’hui ? (* Fan club, couseuses qui suivent Dodynette).

Un grand MERCI Pour tout ! Leur confiance, leur joie de vivre, les partages des magnifiques créations qui sortent de sous leurs machines !

On aurait tendance à penser que derrière un écran tout reste « cyber » et froid et qu’aucun lien ne se tisse.

C’est archi faux !

J’adore découvrir leurs créations, échanger avec elles et lire leurs commentaires. Leurs retours sont très importants pour moi.

Il y a des pseudos que je retiens et quand j’ai la chance de les rencontrer « en vrai » sur un salon créatif par exemple, l’émotion est là.

Je porte beaucoup d’attention à proposer de nouveaux projets, à organiser les choses pour que chacune puisse y trouver ce qu’elle est venue y chercher. Je ne passerais pas tant de temps s’il n’y avait pas ce lien entre nous et si ces relations n’étaient pas «vraies ».

Je ne me retrouve pas comme cette image qu’on plaque parfois sur les influenceuses. Je ne me considère pas vraiment comme telle. Je n’influence personne.

J’essaie juste de regrouper sur le blog des informations que j’aurais aimé trouver et je propose des patrons d’accessoires que je crée et imagine moi-même.

Ma team c’est pour moi : des supers nanas (désolées messieurs vous êtes en minorité sur ce coup-là) passionnées, des créatives au grand cœur.

Et je mets tout en œuvre pour ne pas les décevoir et faire en sorte qu’elles continuent à coudre d’encore plus beaux projets. Qu’elles se sentent fières d’elles sous leur machine.

Car il faut le dire : quand une jolie création est cousue, le talent vient d’elles. Ce n’est pas moi qui l’ai réalisée, elles ont fait tout le travail !

Et si mes explications ont pu les accompagner dans leurs réalisations : c’est pour moi la plus belle des récompenses !

photo-interviex

11/ Enfin que conseillerais-tu aux mamans entrepreneuses (tous métiers confondus) pour qu’elles réalisent aussi leur rêve ?

Je leur conseillerais de faire une étude de marché pour ne pas se lancer à corps perdu dans un projet qui ne soit pas rentable. On ne vit pas d’amour et d’eau fraîche (ou en tout cas, pas longtemps).

J’en ai moi-même fait l’expérience à mes débuts.

Il faut savoir « cibler » son activité, se remettre en question en temps voulu et travailler énormément.

Si vous pensez que ces conditions sont réunies : foncez ! Mais pas tête baissée. Personne ne vous dit de démissionner dans la minute si vous avez déjà une activité. Il faut du temps pour qu’un projet tienne la route.

La micro-entreprise permet cela : de cumuler plusieurs activités. Alors essayez un temps et vous verrez bien quel choix s’impose de lui-même. Ne vous mettez pas la pression.

Il n’y a pas de secret : les choses se passent bien quand on s’y retrouve et qu’on y consacre du temps.

« 

Merci Elodie d’avoir encore une fois partagé avec nous ton expérience. J’espère que tu inspireras encore de nombreuses femmes.

Merci à toi Nidillus ! j’ai adoré répondre à ton interview.

« 

Retrouvez Dodynette sur

Son site : www.dodynette.com

Son blog : https://blog.dodynette.com/

Sa boutique : https://boutique.dodynette.com/

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC_1TmeqyamZcu_uQXqXK2rw

Facebook : https://www.facebook.com/tutocouturedodynette/

Instagram : https://www.instagram.com/api_dodynette/