Interview/Entretien

Rencontre avec Rémi Vidal, auteur du spectacle La Drôle d’Histoire de Joey.

banniere joey.jpg

Rémi Vidal propose des spectacles musicaux pour enfants sur des rythmes rock plein d’humour et d’entrain. Il raconte l’histoire de Joey, un chien bleu, un lévrier pur-sang avec un avenir tout tracé mais qui rêve d’autre chose… Il décide de troquer sa vie pépère et luxueuse contre une vie de chien errant pleine d’aventures.

A Clisson, j’ai rencontré par hasard Rémi et j’ai bien eu envie de partager avec vous son univers. Autour d’un thé, il a accepté de répondre à mes questions… parce que je suis une petite curieuse…

1/ Pour commencer, peux-tu nous raconter ton histoire et tes études et expériences?

Né dans le Cantal, j’ai ensuite vécu à Toulouse plus de 10 ans. Niveau formation, j’ai eu un bac S, un IUT informatique, j’ai ensuite fait une fac d’Histoire de l’Art, suite à quoi j’ai travaillé quelque temps comme animateur dans des écoles et des centres de loisir.

En 2012 j’ai suivi une formation de musicien guitariste, puis j’ai donné des cours de guitare, de musique et de chorale aux enfants. À côté de ça, je jouais dans quelques groupes de rock de la région.

16716239_1880260588918100_3209449248572253034_o.jpg

2/ Tu as donc beaucoup de cordes à ton arc, quand et comment as-tu commencé les spectacles de Joey, d’où t’est venue l’idée ?

Le Jeune public s’est imposé à moi lors de mon expatriation à Berlin, de 2014 à 2018. Je dirigeais une chorale amateur francophone, les Frosh’n’Roll, et une des choristes, Noémie, faisait des spectacles pour enfants. Elle m’a recruté pour jouer dans une de ses créations, « La vie rêvée d’Olga », un conte musical à base d’accordéon de de Banjolélé, puis elle m’a encouragé à écrire mon propre spectacle. J’ai eu envie de partager ma passion, le rock, et nous avons créé le personnage de Joey (en référence à Joey Ramones). Les enfants adorent.

3/ Quelles valeurs souhaites-tu transmettre aux enfants à travers ton histoire, quelle morale ?

J’avais envie de dire que dans la vie, on a toujours le choix et que notre destin n’est pas tout tracé. C’est aussi une histoire de tolérance, d’ouverture au monde, pour casser les clichés et les aprioris.

4/ Quel a été ton moteur principal?

Mes enfants. J’étais très à l’écoute de leurs ressentis et leurs critiques face à mon spectacle. Leur soumettre le projet, c’était en quelque sorte le crash-test avant validation !

5/ Peux-tu nous parler de Joey, le chien bleu, quel est son caractère ?

C’est un chien qui a été élevé dans les bonnes manières, au sein d’une famille privilégiée, mais qui a toujours rêvé d’autre chose. Dans sa famille, les Lévriers, on fait de la course à pieds. Lui son truc, c’est plutôt le vélo. Les mariages entre chiens bleus, c’est pas trop son truc, lui voudrait vivre une vie de bohème avec les chiens des rues. Casse-cou, entêté, mais jamais méchant. Rêveur, un peu naïf mais avec les pieds sur terre. Il sait ce qu’il veut mais il ne sait pas trop ce qui l’attend. C’est un genre d’aventurier.

6/ Lors de tes spectacles, avec qui travailles-tu, où te produis-tu et quels sont tes partenaires ?

Je travaille souvent seul sur mes spectacles mais ponctuellement je suis en collaboration avec des metteurs en scène et des techniciens. Je me produis dans des écoles, bibliothèques, des petits théâtres, des salles des fêtes, dans la rue lors des festivals, sous des chapiteaux,… je suis un peu tout-terrain ! En ce qui concerne mes partenaires, je travaille également avec Trois petits points, une super maison d’édition spécialisée dans le livre audio Jeune Public.

Je recherche encore de nouveaux partenaires notamment une nouvelle boîte de production ou une compagnie pour diffuser mes spectacles. Et je suis toujours ouvert à de nouvelles collaborations !

7/ Comment travailles-tu ? Quelle est ton organisation et combien de temps as-tu besoin pour créer une chanson ?

Il y a trois phases bien distinctes et très différentes dans mon travail. La première, c’est la création, la plus difficile à estimer en terme de temps, puisque l’inspiration ne vient malheureusement pas sur commande. C’est souvent une alternance de creux et de pleins. On peut rester coincé quelques jours, et puis hop, tout se débloque parce qu’on a vu passer un chat, ou au beau milieu du petit dèj… J’ai besoin de beaucoup anticiper cette phase pour garder du plaisir. Créer avec des deadlines peut vite devenir un cauchemar.

La deuxième phase, c’est la phase technique. On relit, corrige et retouche les textes, je fais des maquettes de chansons. Pour les spectacles, il faut concevoir les accessoires, pour les livres audios il faut enregistrer en studio. C’est une phase qui demande de l’organisation, de la rigueur et de la réactivité.

Enfin, il y a la phase d’exploitation, c’est à dire la diffusion des spectacles et la commercialisation des livres audios. Et là, je dois avouer que je préfère déléguer. C’est une composante primordiale mais qui prend un temps fou. Et puis, démarcher des gens pour leur expliquer que ce que tu viens de créer est génial, j’ai du mal. Il vaut mieux qu’une tierce personne s’en charge. Et certains sont très doués.

Et sinon, pour créer une chanson, en moyenne il va me falloir 10 à 15 jours. D’abord je trouve un concept et j’écris des bouts de texte. Ensuite je trouve un air avec une ou deux phrases clés, et puis je brode autour jusqu’à tricoter toute la chanson. Je fais généralement un guitare-voix, puis j’arrange les instruments dans un second temps.

8/ Comme tu viens de nous le dire, La Drôle d’histoire de Joey c’est aussi des CD audio à écouter aux Editions Trois Petits Points. Ils sont disponibles sur le site de la maison d’édition ou à la Fnac.

Peux-tu nous raconter ta rencontre avec cette maison d’édition spécialisée dans le livre audio Jeune Public?

C’est encore un peu un hasard, c’est à Berlin, par l’intermédiaire de Noémie que j’ai rencontré Marion Bossuat, mon éditrice. Noémie lui a parlé de mon projet, je lui ai envoyé le script du spectacle, elle a été emballée et nous avons sorti le premier livre audio, « La drôle d’histoire de Joey », peu de temps après.CD-Artwork-Mockup-1-1024x691.png

9/ Y-a-t’il d’autres produits dérivés de ton spectacle ?

Il y a un projet de bande dessinée sur le feu, mais chut… C’est encore embryonnaire.

10/ Après 2 Cd audio édités de tes spectacles, peux-tu nous donner un indice sur la prochaine histoire de Joey ?

Joey va jouer le détective pour résoudre l’énigme du meurtre du maire de Trifouillis-Les-Os, Teddy Mercury. Rendez-vous au Printemps prochain pour en savoir plus.

11/ Enfin, vu que Noël est bientôt là, peux-tu nous dire quel sera le cadeau sous le sapin pour Joey ?

Une grosse bûche de Noël saucisse-chocolat-patée-frangipane à partager avec ses copains les Rex Pistols. Parce que l’hiver, faut pas se laisser abattre.

Merci Rémi d’avoir répondu à mes questions !

Pour toutes les lectrices et lecteurs intéressés, n’hésitez pas à visiter l’univers de Rémi vidal et Joey le chien bleu sur son site et sa page :

www.joey-le-spectacle.com

www.facebook.com/joeylespectacle/

Vous pouvez retrouver les cd à la Fnac ou en librairie ou sur la boutique Trois Petits Points en Cd ou mp3 téléchargeable :

http://www.troispetitspoints.audio/

14712585_1815376028739890_5449661764293200624_o

Bonnes fêtes de fin d’année à tous! 🙂

 

 

2 réflexions au sujet de “Rencontre avec Rémi Vidal, auteur du spectacle La Drôle d’Histoire de Joey.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s